VIH et SIDA : quelles différences ?

Points clés

  • Le VIH et SIDA ne sont pas synonymes. Le VIH est un virus : le Virus de l'Immunodéficience Humaine. Ce virus est responsable du SIDA, le Syndrome d'Immunodéficience Acquise.
  • Après contamination par le VIH et sans traitement, l’évolution naturelle du VIH dans le corps humain se schématise en 4 phases, allant de la pénétration du virus dans l'organisme (la primo-infection) à la phase SIDA qui correspond au stade le plus avancé de l’infection par le VIH.(1,2,3,4)
  • Il est indispensable d'avoir recours au dépistage en cas de doute sur son statut sérologique . La réalisation précoce du test permet d’initier une prise en charge médicale dans le cas où ce dernier serait positif.(5)
  • Aujourd'hui, les traitements antirétroviraux (ARV) permettent d'éviter la progression de la maladie et ainsi l'évolution de l'infection jusqu'au stade SIDA.(5)
    Les ARV permettent d'atteindre une charge virale dite "indétectable", permettant aux personnes vivant avec le VIH de ne pas transmettre le virus(6), de vivre longtemps et en bonne santé.(4)

    1. La phase de primo-infection
Il s'agit de l'entrée du virus dans l'organisme(3) :

  • par voie sexuelle (rapports vaginaux, buccaux et anaux non protégés)
  • par voie sanguine (échange de seringues, etc.)
  • par transmission de la mère à l'enfant (grossesse, accouchement ou allaitement).

Le virus va alors coloniser progressivement tout le corps. Une fois installé, le VIH fabrique des copies de lui-même et les libère dans le sang. La quantité de virus dans le sang, appelée charge virale, est élevée. Le risque de transmission est donc élevé, alors même que les personnes atteintes ignorent être porteuses du virus.
Durant cette période, l'infection peut ne déclencher aucun symptôme et ainsi passer totalement inaperçue ou s'exprimer par des symptômes de type grippaux. D'un individu à l'autre, cette phase peut durer entre quelques semaines à quelques mois après contamination.
Le système immunitaire produit des anticorps qui vont tenter de neutraliser le VIH et ainsi réduire la charge virale. Les premiers signes de la maladie disparaissent alors spontanément après quelques semaines.(1,2,3,4)

    2. La phase asymptomatique
Cette phase dure de 5 à 10 ans et ne présente aucun ou peu de symptômes. Le virus commence pourtant à affaiblir le système immunitaire. On constate une baisse lente et progressive des cellules immunitaires, qui jouent un rôle fondamental dans l'immunité.(1,2,3,4)

    3. La phase d'accélération
L'affaiblissement du système immunitaire a pour effet une augmentation de la charge virale jusqu'à son épuisement total. Cela provoque une chute rapide des cellules immunitaires. Le VIH ne peut donc plus être éliminé, ce qui conduit au stade SIDA.(1,2,3,4)

    4. La phase SIDA
Lors de la phase SIDA, les défenses immunitaires sont effondrées et d'autres maladies peuvent se développer. En l’absence de traitement, l’évolution vers la mort est rapide.
Aujourd'hui, on peut sortir de la phase SIDA grâce aux traitements antirétroviraux.(1,2,3,4,5)

Références
 
  1. AIDES. Guide Vie Positive. Vivre avec le VIH et/ou avec une hépatite virale. 2015.
  2. INPES. Êtes-vous sûrs de tout savoir sur le VIH et le SIDA ? Édition 2017.
  3. Sidaction. Notions de bases. Disponible sur https://www.sidaction.org/notions-de-base. Consulté le 24/10/2018.
  4. SIDACTION. Fiche N°1 Connaissances générales sur le VIH/sida. Disponible sur https://rec.sidaction.org/files/Fiche_N_1_Connaissances_generales_sur_le_VIHsida.pdf. Consulté le 25/10/2018.
  5. Prise en Charge Médicale des Personnes Vivant avec le VIH - Sous la direction du Pr Philippe Morlat et sous l’égide du CNS et de l’ANRS – Initiation d'un premier traitement antirétroviral – Mise à jour Avril 2018.
  6. ONUSIDA. Undetectable = Untransmittable. Public health and HIV viral load suppression. 2018.