Vos histoires: Guillermo

Guillermo a 35 ans, est positif au VIH et vit à Madrid. Son diagnostic, intervenu en 2006, a été un choc tant pour lui que pour sa famille aux valeurs conservatrices. Nul doute pour lui que sans le soutien de son ami intime Vicente, sa vie aurait été bien différente.

Pour Guillermo, avoir pu révéler son état à ses amis et être assuré de leur soutien a été vital depuis son diagnostic. Depuis qu’il a accepté sa séropositivité, il a connu des évolutions graduelles de son traitement, qui a été changé trois fois en raison d’effets secondaires.

Au début de son traitement il prenait trois comprimés par jour, il n’en prend plus qu’un aujourd’hui. Le soutien de ses amis et le fait d’avoir trouvé un traitement antirétroviral qui lui convient ont permis à Guillermo de surmonter ses premiers sentiments dépressifs, de colère et de culpabilité.